Tout sur l'Old Club
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Côté coulisses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
droppy
Légende
avatar

Nombre de messages : 3473
Localisation : Stembert
Date d'inscription : 08/02/2005

MessageSujet: Re: Côté coulisses   Mar 12 Mai - 14:10

Citation :
Fait-il encore partie des plans ?


«Je n'ai pas encore pris de décision quant à mon avenir au RCS Verviers. J'attends de voir ce que la Ville va proposer. » Quelques heures avant de démissionner lundi soir comme le prévoyait l'accord noué avec la ville de Verviers, le président du RCSV Giovanni Marchica n'excluait aucune option dans la perspective de la constitution du nouveau conseil d'administration placée sous l'égide des autorités communales.

Le président démissionnaire figurera-t-il sur la liste des administrateurs potentiels de l'ASBL sportive sur laquelle planche l'échevin des Sports Didier Nyssen ? Le cas échéant, franchira-t-il l'écueil Claude Desama ? Le bourgmestre doit effectivement approuver la liste dressée par l'échevin socialiste.

À partir du moment où le nouveau président du Matricule 8 présidera plus que probablement l'ASBL sportive mais aussi l'ASBL financière, nul besoin d'être grand clerc pour annoncer que Giovanni Marchica ne retrouvera pas son siège présidentiel.

Tout au mieux pourrait-il disposer d'un simple siège d'administrateur entouré des autres membres sélectionnés par les autorités communales verviétoises. Et c'est là que le bât blesse car Giovanni Marchica n'accepte toujours pas que la Ville s'implique dans la gestion sportive du Matricule 8.

« Il semble que M. Claude Desama soit en train de remettre en question l'aspect sportif, relève Giovanni Marchica. À partir du moment où la Ville apporte une manne financière, je trouve normal qu'elle veuille surveiller de plus près ce qui se passe au point de vue financier, même si nous avons toujours géré notre budget en toute transparence. Mais je ne comprends pas quel est l'intérêt pour la Ville de gérer le sportif. » À l'analyse, la Ville de Verviers souhaite-t-elle vraiment assurer pleinement la gestion sportive du RCS Verviers ? Il est important de nuancer le point de vue tranché de Giovanni Marchica, plus que probablement soucieux de sortir la tête haute, avec les honneurs.

Contrôle sportif indirect
C'est un fait, la Ville dresse consciencieusement la liste des nouveaux administrateurs de l'ASBL sportive. Mais une fois mis en place, ce conseil d'administration disposera de toute façon d'une marge de manoeuvre forcément limitée puisqu'il devra de toute façon composer avec le budget alloué par l'ASBL financière. Pierre angulaire du plan de sauvetage, cette dernière sera encadrée et pilotée par les autorités communales verviétoises.

Bref, en contrôlant directement les finances et la caisse du RCSV, la Ville de Verviers contrôlera indirectement la gestion sportive.

Le scénario utopique selon lequel la Ville renfloue les caisses en fermant les yeux n'est pas de mise.

Et c'est bien sûr ce point que les points de vue semblent diverger entre le président en partance et les autorités communales verviétoises.



G.L.






source actu24.be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
droppy
Légende
avatar

Nombre de messages : 3473
Localisation : Stembert
Date d'inscription : 08/02/2005

MessageSujet: Re: Côté coulisses   Mar 12 Mai - 14:32

Citation :
Citation :
Football: l’Echevin Nyssen à la rencontre du RCSV.


L’Echevin Nyssen entre Sunday Oliseh et Giovanni Marchica. gdsCe lundi soir, Didier Nyssen, l’Echevin des Sports de la Ville de Verviers, a rencontré les joueurs, entraîneurs (dont Sunday Oliseh) et supporters du RCSV. Didier Nyssen a fait un résumé de la situation actuelle.
Rédaction en ligne


Pour lui, les joueurs et supporters* ne devraient pas être payés avant la fin du mois de juin.

Il a aussi répondu aux questions d’une assemblée toujours hostile à la venue de Benoît Thans dans la partie sportive du club.



source lameuse.be




* Enfin une bonne idée mdr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
droppy
Légende
avatar

Nombre de messages : 3473
Localisation : Stembert
Date d'inscription : 08/02/2005

MessageSujet: Re: Côté coulisses   Ven 22 Mai - 14:56

Citation :
RCSV : cinq administrateurs seront désignés ce lundi.



Orpheline de son conseil d'administration démissionnaire depuis le lundi 11 mai, l'assemblée générale du RCS Verviers se réunira ce lundi 25 mai. Pour du beurre ? Loin de là puisqu'un point majeur figure à l'ordre du jour : « Désignation de nouveaux administrateurs. » Placée sous la houlette de l'échevin des Sports de la ville de Verviers Didier Nyssen, la délicate composition du nouveau conseil d'administration de l'ASBL sportive du Matricule 8 avance à grand pas, suffisamment pour espérer la nomination de cinq administrateurs lundi soir.

Cinq postes attribués constituent l'objectif ultime mais pas obligatoire. Les négociations se poursuivent en coulisses pour obtenir les derniers accords des candidats potentiels. Mais quels que soient leurs résultats, la mécanique décisionnaire du RCSV sera remise en branle par l'intermédiaire d'un comité restreint qui sera immédiatement mis en place, quel que soit le nombre de nouveaux administrateurs intronisés.

Parmi les dossiers urgents patientant sur la table, pointons la signature de convention avec les joueurs qui ont déjà accepté de prolonger leur bail au Panorama afin de définir le cadre du paiement d'une avance sur les salaires en souffrance. Bonne nouvelle, cette avance pourrait intervenir fin mai et non plus dans la première quinzaine du mois de juin.

Des retours en vue
La question la plus pertinente concerne évidemment l'identité des futurs nouveaux administrateurs, qui seront désignés en deux temps, lors de l'assemblée générale du 25 mai et plus que probablement lors d'une AG à programmer le 15 juin.

Même s'il se refuse pour l'instant à tout commentaire, Philippe Collette est visiblement sur le point de rempiler, un peu plus d'un an après avoir été écarté de son rôle de correspondant qualifié (CQ) lors de la joyeuse entrée du président Giovanni Marchica et de son équipe. Le journaliste ne devrait toutefois pas retrouver son poste de CQ, le plan initial visant plutôt à convaincre Raphaël Sidoni, démissionnaire en février, de reprendre en main le secrétariat du Matricule 8.

À l'image de Philippe Collette, Henri Lehance fait toujours partie de l'ASBL du RCS Verviers en tant que simple membre et pourrait intégrer dès lundi soir le conseil d'administration. Cela constituerait un retour au premier plan pour l'ancien délégué et manager de l'équipe première, écarté de toutes responsabilités voici quelques mois par l'équipe Marchica sur demande du coach Sunday Oliseh. « Oui, j'ai été contacté par la Ville qui m'invite à faire partie de la nouvelle cellule sportive, reconnaît en toute franchise Henri Lehance. Je n'ai pas encore pris ma décision, j'attends encore certaines réponses et garanties quant aux conditions de travail. Même si j'ai été mis de coté dernièrement, je suis toujours bien présent au club, j'y suis depuis vingt ans. Je n'exclus pas non plus de retrouver le terrain, cela ne m'a jamais gêné de déblayer les lignes en cas de neige. » Président du Centre Verviétois de Formation des Jeunes Footballeurs, le syndicaliste Gilbert Larbuisson devrait également intégrer le conseil d'administration de l'ASBL sportive du RCSV. Quant à l'ASBL financière à constituer, on devine aisément qu'un siège devrait être réservé à Pierre Lincé, qui s'occupe avec Laurent Baudinet et Philippe Simon de l'audit financier du Matricule 8 pour le compte de la Ville.


Georges LEKEU

source actu24.be






Ca sent le retour de Renaud dans le frigo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frad
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 632
Date d'inscription : 23/01/2005

MessageSujet: Re: Côté coulisses   Ven 22 Mai - 18:06

donc en realite rien ne change et la politique du club ne devrait pas être mieux que cet année
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sterchele-junior
junior


Nombre de messages : 274
Date d'inscription : 12/11/2006

MessageSujet: Re: Côté coulisses   Ven 22 Mai - 18:18

Rien ne change ?!!!!! Rolling Eyes Rolling Eyes
Tu vas retrouver des finances saines et une stabilité au club! Ce qui est râlant, c'est que l'autre connard d'italien a tout foutu en l'air. On va vivre une saison difficile à cause de celà (masse salariale revue à la baisse, transferts,etc).
Il dit (mais c'est évidemment de la foutaise) qu'il a laissé les comptes du club comme il les avait pris: FAUX! Il a creusé le trou qui venait d'être rebouché.
Voilà ce que c'est de faire venir des gens inconnus au club.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le_kirch
scolaire
avatar

Nombre de messages : 177
Date d'inscription : 10/02/2005

MessageSujet: Re: Côté coulisses   Mer 27 Mai - 22:29

Que pensez de tout ce remue ménage politique concernant le Cs Verviers? Avec un trou de 80000 euros, comment encore croire au miracle? quel équipe auront nous l'année prochaine? Ne serait t-il pas raisonnable de recommencer en 4 ième provinciale sans dette ?
Pauvre foot, pauvre club, pauvre ville.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sterchele-junior
junior


Nombre de messages : 274
Date d'inscription : 12/11/2006

MessageSujet: Re: Côté coulisses   Mer 27 Mai - 22:38

Un conseil: ne croyez pas trop ce qui se dit dans Le Jour ou dans La Meuse. C'est abérrant quand on connait vraiment bien la situation du club, des quelques dettes,etc et que par après on lit ce qu'il fait écrit dans le journal, c'est pas du tout la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
droppy
Légende
avatar

Nombre de messages : 3473
Localisation : Stembert
Date d'inscription : 08/02/2005

MessageSujet: Re: Côté coulisses   Mer 27 Mai - 22:49

Une petite écoute via le lien plus bas et tout est clair sur la saison 2009/2010 et sur les conséquences via la réforme (enfin si elle est toujours d'application)

http://www.lgfoot.be/reportages/515-didier-ernst-rcsv-qce-ne-sera-pas-facile-q-interview-mp3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
droppy
Légende
avatar

Nombre de messages : 3473
Localisation : Stembert
Date d'inscription : 08/02/2005

MessageSujet: Re: Côté coulisses   Ven 5 Juin - 12:06

Citation :
Les champions du Standard ne viendront pas à Bielmont.



Pour une sacrée affiche, c'était une sacrée affiche ! Le Standard de Liège à Bielmont pour un match de gala qui l'opposait à Dudelange, l'équipe de Marc Grosjean : il y avait de quoi attirer la toute grosse foule dans les travées et les tribunes du stade verviétois.

Le directeur général du Standard, Pierre François, avait envoyé un contrat signé en bonne et due forme. Il y a trois semaines, déjà. Les organisateurs verviétois - Ville de Verviers et le RCSV - n'avaient plus qu'à le parapher. Ce qu'ils n'ont pas fait, tardant quelque peu. Du coup, le Standard a pris d'autres dispositions...

Dommage, car la venue des Mbokani et autre Witsel aurait drainé à coup sûr la toute grosse foule. L'occasion aussi de réaliser une belle recette, donc une appréciable rentrée d'argent pour le matricule 8 dans un contexte difficile, faut-il le rappeler.

Évidemment, à un mois de l'événement, les organisateurs auraient dû se retrousser sérieusement les manches. Parce qu'une telle mise en scène exige de nombreuses implications. Du service d'ordre officiel aux stewards nécessaires pour canaliser les fans en passant par la tenue de la cafétéria et des buvettes, sans parler de la billetterie, de nombreuses personnes auraient dû se mobiliser. Dont celles de la Maison des Sports de la Ville. Plusieurs dizaines de bénévoles auraient dû venir en appui. Le Centre de formation des jeunes footballeurs verviétois en aurait été le principal fournisseur.

Finalement, à la lumière de ces contraintes et dans la situation chaotique de l'actuel RCSV, le Standard a certainement pris la bonne décision. Pouvait-on raisonnablement demander à la poignée d'administrateurs provisoires de gérer un tel projet d'envergure ?


Philippe WYN



actu24.be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frad
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 632
Date d'inscription : 23/01/2005

MessageSujet: Re: Côté coulisses   Lun 8 Juin - 20:15

Giovanni Marchica , l'ex-président du RCSV, règle ses comptes et flingue le bourgmestre Desama et le consultant de la Ville, Benoît Thans.



Giovanni Marchica est sorti de la réserve qu'il s'était imposée « pour permettre à la Ville de Verviers de mener à bien le sauvetage du matricule 8 » . Mais « je suis lassé des critiques et des déclarations formulées à mon égard » . Il évoque une série d'incidents, fait des reproches aux édiles communaux verviétois ainsi qu'à une série de membres (administrateurs ou non) de l'ASBL RCSV. Chacun en prend pour son grade. Voici les principaux griefs ainsi que, ci-dessous, la réaction des intéressés.

1. Sur Claude Desama. « J'ai été séduit par les belles paroles. "Verviers doit renouer avec son passé footballistique", m'a-t-il dit. J'ai accepté le défi mais je n'ai jamais été soutenu. Son désintéressement pour le RCSV était criant. À de nombreuses reprises, je l'ai invité au VIP afin de nous soutenir dans nos démarches commerciales auprès d'investisseurs potentiels. La seule fois où il est venu, c'était pour rencontrer l'entreprise Franki... qui a investi au basket ! Hormis les subsides et 5 000 € versés par la Maison des sports de la Ville, Claude Desama et son échevin des Sports n'ont pas amené un euro au club via leurs relations. Pour ma part, j'ai tenu mes engagements. Dès mon arrivée, j'ai payé les arriérés (NDLR : joueurs, fournisseurs, etc.) à hauteur de 80 000 €. J'ai également sponsorisé le club à concurrence de 50 000 €. Pendant la saison, j'ai encore avancé plus ou moins 70 000 € pour faire face. Soit au total près de 200 000 €. Monsieur Desama n'a pas tenu les siens. Depuis le mois de février, au lendemain de mon retour après ma démission, j'ai proposé à monsieur Desama de poursuivre notre collaboration. Il a préféré faire cavalier seul. Il s'était engagé à trouver une solution pour la fin avril au plus tard. Nous avons demandé plus d'une fois aux joueurs et aux entraîneurs d'être patients. Nous avons démissionné pour lui permettre de préparer une liste de nouveaux administrateurs : il n'a pas pris la peine de nous contacter. Et cette liste semble bien difficile à établir...

Quelles bonnes raisons peuvent avoir poussé monsieur Desama à nous dégager du club ? Je n'en vois qu'une : après quelques mois de présidence, j'ai dénoncé à monsieur Desama le conflit d'intérêt avec monsieur Thans. Le sentiment que j'avais, suite au courrier incendiaire du bourgmestre en décembre 2008 - que monsieur Thans était "intouchable" - , se confirme aujourd'hui. » 2. Sur Benoît Thans. « J'ai été aussi séduit par ses belles paroles. Dès les premiers jours, le consultant de la Ville nous a demandé de remplacer le CQ Philippe Collette par monsieur Sidoni. La raison ? Les investisseurs verviétois ne reviendraient pas au RCSV et l'homme était ingérable. Cette manoeuvre anodine à l'époque s'est avérée stratégique (NDLR : voir les griefs sur la personne de Raphaël Sidoni). Par ailleurs, j'ai compris que monsieur Thans privilégiait ses intérêts au détriment du RCSV. Et qu'il y avait de nombreux conflits d'intérêts. Comme des entraîneurs ou des coordinateurs engagés également chez lui et ne participant pas au stage de Toussaint organisé par le club et pour lequel nous avons dû faire appel à des extérieurs tant monsieur Thans était opposé à ce stage. Comme ce tournoi de jeunes de Verviers délocalisé à Blegny dont les profits sont allés directement dans sa poche. Nous avons voulu remettre en place un tournoi à Verviers avec les équipes de jeunes du Standard mais le CQ Sidoni n'a jamais envoyé le courrier... sous l'insistance de monsieur Thans. » 3. Sur Raphaël Sidoni. « Il a commis plusieurs fautes. À plusieurs reprises, des matchs amicaux ont été programmés alors que des entraînements se déroulaient sur le même terrain. Plusieurs contrats ont été transmis de manière incomplète à la fédération. Ils n'ont donc pas été enregistrés ! Les conséquences sont le conflit Bounougou, le départ de Biersart, etc. Par contre, celui de Maxime Thans avait été, quant à lui, bien enregistré. Le plus décevant fut sans doute cette fête du club pour toutes les équipes et leurs accompagnants qui devait avoir lieu lors du dernier week-end de mai si monsieur Sidoni n'avait pas mis les infrastructures du Panorama à la disposition du FC Stembert. Il nous a privés d'une fête qui voulait récompenser les équipes championnes et... d'une recette potentielle. Le pire, c'est d'avoir choisi un moment critique pour démissionner, prétextant le contrat signé avec Lorenzon... alors que le jour avant, il participait à la négociation sans manifester la moindre opposition. » 4. Sur Henri Lehance. « Il conteste la forme juridique des libérations que nous avons octroyées à certains joueurs. Elles ont été faites dans un contexte difficile, afin de préserver la cohésion au sein de l'équipe et pour les remercier de leur dévouement ainsi que de la confiance qu'ils nous ont portée. » 5. Sur Philippe Collette. « Contrairement à ce qu'il dit dans son communiqué, si monsieur Collette n'a pas été repris au CA, c'est suite à un vote démocratique de l'AG, prouvant bien que l'intéressé ne fait pas l'unanimité. Son parcours au sein du RCSV a été parsemé de problèmes comportementaux graves. Il parlait aussi de "purs Verviétois", or 10 membres de l'ancien CA sur 13 sont nés à Verviers ! Enfin, nous n'avons pas encore compris pourquoi celui qu'il fallait éjecter il y a un an est reproposé par les mêmes personnes ! » 6. Sur Didier Nyssen. « Nous regrettons que monsieur Nyssen n'ait pas pensé à nous pour l'organisation du match de gala du Standard. Dès que nous avons reçu la convention signée de la main de Pierre François, nous l'avons transmise à Alain Grosjean et à l'échevin des Sports parce que nous ne pouvions pas la signer, n'étant plus membres du CA. Pour Verviers, cette belle affiche aurait été rentable. Nous avions prouvé notre efficacité, au pied levé, lors du match de gala de l'an dernier avec Anderlecht. »

Source sur actu24
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le_kirch
scolaire
avatar

Nombre de messages : 177
Date d'inscription : 10/02/2005

MessageSujet: Re: Côté coulisses   Mer 10 Juin - 19:41

Selon nos informations, l’audit réalisé sur la situation financière du RCS Verviers est arrivé à la conclusion que le club avait une dette, présente et à venir, de 1,1 million ... (source la meuse)

à votre avis, quel est la meilleur solution pour assurer un avenir au club?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sterchele-junior
junior


Nombre de messages : 274
Date d'inscription : 12/11/2006

MessageSujet: Re: Côté coulisses   Mer 10 Juin - 20:07

La ville va devoir combler le trou et ce serait cool que ce soit une direction compétente qui dirige le club tout en faisant en sorte que la ville ait un oeil sur les comptes,etc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le_kirch
scolaire
avatar

Nombre de messages : 177
Date d'inscription : 10/02/2005

MessageSujet: Re: Côté coulisses   Jeu 11 Juin - 21:27

Si on va en 4-ième provinciale, on va pouvoir rejouer au panorama... Remettons de l'herbe à la place de ce foutu synthétique et que l'on recommence à zéro avec des jeunes...comme cela la ville sera contente, elle aura deux grand clubs.....au bas de l'échelle, fameuse pub pour la ville et tous ces politiciens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
droppy
Légende
avatar

Nombre de messages : 3473
Localisation : Stembert
Date d'inscription : 08/02/2005

MessageSujet: Re: Côté coulisses   Jeu 11 Juin - 21:57

le_kirch a écrit:
Si on va en 4-ième provinciale, on va pouvoir rejouer au panorama... Remettons de l'herbe à la place de ce foutu synthétique et que l'on recommence à zéro avec des jeunes...comme cela la ville sera contente, elle aura deux grand clubs.....au bas de l'échelle, fameuse pub pour la ville et tous ces politiciens.


Et aussi les vielles tribunes (me moque pas suis sérieux pour une fois Sad )






Pourquoi toujours en vouloir aux politiciens ce n'est quand même pas eux qui ont mis le club dans le rouge



Au moins en P4 pourrais faire tout les déplacements à moindre frais.

Pour ce qui est des deux grand clubs.....au bas de l'échelle il faudra pas tarder car le bruit court que la SRU mettrai le cle sous le paillasson d'ici peut (1 an ou 2)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
droppy
Légende
avatar

Nombre de messages : 3473
Localisation : Stembert
Date d'inscription : 08/02/2005

MessageSujet: Re: Côté coulisses   Sam 13 Juin - 21:56

Citation :
RCSV : c'est la mise en liquidation.



La solution retenue par la majorité communale verviétoise est de mettre l'ASBL RCSV en liquidation. Pour préserver le matricule, la D3 et les jeunes.




Appelée au chevet du moribond RCSV, la Ville de Verviers a proposé le scénario de la mise en liquidation de l'ASBL Royal Cercle Sportif Verviétois. « L'alternative de boucher le déficit n'a pas été retenue en raison de la hauteur de la dette, expliquait Didier Nyssen, l'échevin des sports (PS), au sortir du collège communal de ce vendredi. La solution de la liquidation est la meilleure. Elle coûte nettement moins cher à la Ville. Elle n'a aucun effet particulier sur le budget communal 2009, ni sur la dotation de la RCA (NDLR : Régie Communale Autonome) appelée à jouer un rôle. Elle se base uniquement sur des opérations de trésorerie propres à cette même RCA. Par ailleurs, elle permet au club de poursuivre ses activités en division 3, tout en préservant les quelque 300 jeunes footballeurs affiliés. » Que va-t-il se passer maintenant ? Les quatre administrateurs provisoires (MM. Larbuisson, Lehance, Grosjean, Van den Bulck) devraient convoquer une nouvelle assemblée générale des membres de l'ASBL RCSV. Statutairement, elle doit respecter un délai de 15 jours. Cette AG se déroulera donc vraisemblablement au début du mois de juillet. C'est elle qui décidera de la mise en liquidation de l'ASBL. Un liquidateur sera nommé. Le matricule (8) lui appartiendra. Il a 2 ans pour le céder à une nouvelle ASBL capable d'assurer l'avenir du club.

« Cette nouvelle ASBL détentrice du matricule 8 s'occupera de la gestion sportive, mais une nouvelle entité consolidée à caractère commercial - une filiale de la RCA - devra être rapidement constituée pour financer le sauvetage en payant les dettes sociales (ONSS - TVA - salaires des joueurs) et fédérales qui sont à hauteur de 150 000 €. » Le paiement de ces dettes évite ainsi au club la radiation pure. Quant aux dettes commerciales et autres, elles feront l'objet de divers arrangements. « Honorer toutes les dettes ne sera pas possible », mais, sous entendu, il y a des fournisseurs qu'on ne laissera pas tomber.

Pour être complet, cette cession de matricule - dont le dossier doit être introduit à l'Union belge avant le 31 mars 2010 - pourrait également déboucher sur une rétrogradation au terme de la saison 2009-2010. Une rétrogradation d'une division assortie de 9 points de handicap (3 par tranche). Néanmoins, cette rétrogradation n'est pas automatique. Elle peut se plaider auprès de la commission de contrôle de l'Union belge... pour autant que le club ait des arguments à faire valoir.

On le voit : le dossier RCSV est loin d'être clôturé. La proposition de la Ville de Verviers - du moins de sa majorité - offre une perspective de salut. Sera-t-elle entendue par l'ensemble des 27 membres de l'ASBL RCSV parmi lesquels siègent Giovanni Marchica et ses amis ? Tout dépendra à coup sûr du rôle qu'ils seront encore amenés à jouer dans le futur.


Philippe WYN


actu24.be



Il plane déja un parfum de P1 pour la saison 2010-2011 champion
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sterchele-junior
junior


Nombre de messages : 274
Date d'inscription : 12/11/2006

MessageSujet: Re: Côté coulisses   Lun 29 Juin - 12:23

Aux quelques supporters verviétois présents sur ce forum, lisez bien celà et vous comprendrez enfin la vraie vérité de tout ce cirque Marchicon:


RCSV : « La seule solution, celle proposée par la Ville »


Six ex-administrateurs du RCS Verviers - et non des moindres - cautionnent le plan de sauvetage monté par la Ville comme seule et unique solution.


Philippe WYN



Ils ont décidé de briser le silence qu'ils s'étaient imposé ! « Parce que la vérité a ses droits. Et que de nombreux mensonges ont été portés sur la place publique. Notamment via les médias qui ont ouvert des pages entières à une seule voix. » Ceux qui en ont marre se nomment Albert Brach, Gérard Collette, Philippe Collette, Pierre Lincé, René Ortmans et Raphaël Sidoni. Tous membres de l'ASBL RCSV, tous ex-administrateurs. « Ex » pour avoir démissionné, n'avoir pas été réélus ou ne pas s'être représentés. Que veulent-ils précisément ? « Corriger certaines désinformations volontairement répandues, la première étant l'affirmation lue récemment dans un quotidien : « la nouvelle direction démissionnaire laisse le club dans l'état dans lequel elle l'a trouvé à son arrivée ». C'est absolument faux ! » Et ces « Vert et Blanc de coeur », comme ils se définissent, d'en faire la démonstration chiffres à l'appui. Des chiffres que Pierre Lincé, un des trois auditeurs du club, connaît à la virgule près. Un Pierre Lincé qui le dit sans ambages : « Déontologiquement, trois semaines après avoir remis l'audit, je peux me décharger de la réserve que m'imposait la mission ». Les chiffres seront en effet précis. Selon nos interlocuteurs, avant l'arrivée de l'équipe actuelle (démissionnaire), appelée l'équipe Marchica, le club naviguait avec un déficit annuel oscillant entre 40 000 et 70 000 €. Des pertes d'exploitation correspondant au remboursement annuel des deux emprunts contractés en 2002 et 2003 pour financer la reprise des dettes négociées de la REDV. Heureusement, grâce aux avances du président Luc Foubert (3 x 50 000 €), ces pertes étaient compensées et le club était quasi sain et viable. « À ce jour, la perte d'exploitation sur 12 mois, depuis l'arrivée du groupe actuel, se monte à presque 300 000 € ! » Des promesses,
toujours des promesses« Un crétin comme moi y a cru ! » René Ortmans l'avoue : il a été séduit par le projet de Giovanni Marchica. « J'ai même accepté de devenir président d'honneur. » Il démissionnera en décembre 2008, six mois après la démission de Pierre Lincé, deux mois avant celle de Raphaël Sidoni. Leurs raisons ? Elles sont multiples. Des promesses non tenues à la gouvernance dictatoriale, en passant par l'irrespect des règles qui doivent régir toute ASBL. « Et que dire des nombreuses fautes de gestion qui ont émaillé toute la saison ? Pourtant une commission des finances avait été créée au printemps 2008. Mais après s'être réunie deux fois en avril, elle ne fut plus jamais convoquée. Or, elle avait pour mission de décider chaque semaine des dépenses et des payements à effectuer... » Nos six hommes d'expérience regrettent aussi la victimisation utilisée par la direction Marchica. « Au fil de la dégradation des finances, la direction n'a cessé de rejeter les fautes sur des tiers. Benoît Thans était devenu le grand responsable de tout. Puis ce fut le bourgmestre Claude Desama. Même Raphaël Sidoni, l'homme le plus intègre qui soit, a été traîné dans la boue. » Payer les fournisseurs, sauver les jeunes Pour les six Verviétois, il n'y a pas d'alternative. Seul le plan de sauvetage monté par la Ville de Verviers garantit la survie du club. « Si l'assemblée générale programmée ce 2 juillet ne vote pas la liquidation de l'ASBL RCSV, le club se dirigera tout droit vers une liquidation judiciaire. Au lieu d'une liquidation en douceur, nous aurons droit à un liquidateur nommé par le tribunal de Commerce. Un liquidateur qui ne fera pas de sentiment, son seul souci étant de payer au plus vite les créanciers... sans autre état d'âme sur la pérennité du club. Nous, nous souhaitons que l'AG nomme un liquidateur de son choix - pourquoi pas Me Defraiteur, l'actuel liquidateur provisoire du Basket de Pepinster ? - qui, avec la Ville et la RCA, mettra en place le plan de sauvetage, les priorités étant de payer les dettes sociales et fédérales (pour garder le matricule et le maintien en D3) ainsi que les dettes aux fournisseurs (une question d'honnêteté et d'éthique). » Les deux emprunts seraient payés par la Ville, la dette de l'ex-président Luc Foubert étant convertie en créance de sponsoring. « Quant aux solutions et aux partenaires dont le président (NDLR : Giovanni Marchica) nous parle pour sauver le club : qu'il les sorte de son chapeau au lieu de multiplier les promesses. Voilà un an qu'il répète la même chose. »

--------------------------






Les fautes de gestion et de gouvernance



Les six anciens administrateurs ont vidé leur sac. Point par point. Voici ci-dessous le résumé des fautes relevées en matière administrative et financière.




1. Assemblées générales. Infractions graves et multiples à la loi sur les ASBL de 2002. Jamais convoquées dans les règles, pas de procuration, PV indisponible, oubli de convoquer certains membres associés, pas de dépôt au greffe du tribunal de commerce, ni de publication au Moniteur belge. « Si ça tourne mal, disent les 6 hommes, les recours sont déjà prêts. » 2. Conseil d'administration. « C'est la méthode appliquée par le président, à savoir "j'ai décidé que". Pas de vote, absence régulière de PV. Les seules réactions d'opposition à ce CA noyauté furent les nôtres et celle d'Henri Lehance, lequel n'est pas administrateur mais siège. » 3. Gestion financière. « C'est l'opacité qui était de mise. Tout était décidé avant les réunions ! » On pointe la « mégalomanie du président » dont « le projet aurait pu tenir la route s'il avait eu un patrimoine financier disponible ». On note aussi « un budget créé à l'envers, avec l'élaboration de la colonne des dépenses... alors que celle des rentrées est vide. Exception faite, rendons-lui cette justice, des 40 000 € mis par Monsieur Marchica. » Davantage dans le détail maintenant.
- « Il y avait des trous de diverses importances dans la gestion de caisse quotidienne. Cette fonction avait été retirée au trésorier habituel pour la confier à la nouvelle structure. »
- « Aucune dépense n'a été avalisée par le CA. Les dépenses étaient décidées par le seul président, mais mises en compte-courant, donc à charge de l'ASBL ! »
- « Joueurs étrangers : l'ex-président avait promis de prendre à sa charge logements, voitures, nourriture au Panorama, cartes essence, etc. En décembre 2008, il présente au club les factures relatives à ces dépenses. Un conflit d'intérêt apparaît : les appartements de joueurs sont ceux du président qui les remplit donc aux frais du club puisque loués par l'ASBL. Par ailleurs, le chalet du Panorama nourrit depuis un an toute une partie des joueurs ce qui génère un résultat d'exploitation négatif compte tenu des fournitures supplémentaires qu'il faut commander. »
- « Stage en Italie : 35 000 € à charge du club. C'est le stage d'un club de D1. Avant on allait en Ardennes et ça coûtait 2 500 €. Le président avait promis que ça ne coûterait rien au club. Soi-disant couvert par du sponsoring... que l'on n'a jamais vu. Une somme de 40 000 € apparaît dans les comptes... mais c'est pour des publicités au stade. Que dire de la venue des entraîneurs italiens qui ont coûté 5 200 € ? Pour quoi faire ? »
- « SA Matricule 8. MM. Marchica, Albanese et Denoël créent une SA dont ils sont les trois seuls actionnaires. Personne de l'ASBL RCSV. Ils usurpent le nom "matricule 8" mais plus grave contactent des sponsors pour aider le club, mais l'argent va à la SA Matricule 8 qui le prête ensuite à l'ASBL RCSV. Une dette de plus... »
- « Verviers foot academy. la direction organise dEs stages au Panorama géré par l'ASBL mais il n'y a aucune trace de recettes pour ces stages... qui ont été un grand succès d'ailleurs. Par contre, les frais de logo de « Verviers foot academy » ont été facturés 500 € au RCSV. »
- « Cartes d'essence. 12 000 € apparaissent dans la comptabilité, dont une carte d'essence pour le responsable "bénévole" des bars, lequel bénéficie aussi d'une voiture louée en leasing au frais de l'ASBL (650 € par mois), ce leasing étant assuré par une société... du président. »
- « Achat d'équipements sportifs. À concurrence de 100 000 €, sponsorisés en partie par Benoît Thans. Mais un poste qui a doublé par rapport aux années précédentes. »
- « Contrats joueurs - entraîneurs. Ils sont négociés et signés par le président sans tenir le CA au courant. Même le CQ, Raphaël Sidoni, n'obtient pas copie des contrats malgré des demandes répétées. À ce jour, les auditeurs sont toujours en attente de voir 10 contrats joueurs et surtout le contrat Oliseh. Parmi les dettes du club apparaît d'ailleurs une de 25 000 € pour un fournisseur baptisé SPRL Sunday Oliseh. » Pour les six Verviétois, « la comptabilité et la gestion administrative au quotidien sont en cause : manque de justificatifs de dépenses, obligations fiscales, sociales, légales, etc. ».Ph.W.

http://www.actu24.be/article/old/regions/old/verviers/sports/les_fautes_de_gestion_et_de_gouvernance/311079.aspx

http://www.actu24.be/article/old/regions/old/verviers/sports/rcsv__«_la_seule_solution,_celle_proposee_par_la_ville_»/311078.aspx
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sterchele-junior
junior


Nombre de messages : 274
Date d'inscription : 12/11/2006

MessageSujet: Re: Côté coulisses   Lun 29 Juin - 21:59

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le_kirch
scolaire
avatar

Nombre de messages : 177
Date d'inscription : 10/02/2005

MessageSujet: Re: Côté coulisses   Ven 3 Juil - 10:04

Hier se tenait une AG pour décider de la dissolution de l'ancienne asbl...
Monsieur Marchica et les siens n'ont visiblement pas voulu vôter la proposition de la ville.......
Ils ont vôté pour un repport de l'Ag qui aura lieu le 17 juillet 09.

Ils sont en train de mettre le matricule 8 au cimetière avec leurs conneries........

Merci Monsieur Marchica, merci Monsieur Desama.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sterchele-junior
junior


Nombre de messages : 274
Date d'inscription : 12/11/2006

MessageSujet: Re: Côté coulisses   Ven 3 Juil - 12:57

Le_kirch, nuance: MARCHICA est entrain d'envoyer le club au cimetière. La seule solution pour que le club soit sauvé, c'est de voter la liquidation de l'asbl. Marchica baratine avec ses soit disantes propositions de sauver l'asbl et le club, il n'a pas d'argent et n'a aucun soutien. C'est véridique. Il faut absolument que l'asbl soit liquidée!!!


Pourquoi n'a-t-on pas plus de supporters ?? au FC Liège, ca ne serait pas passer comme celà, on aurait direct foutu le bazar. Si tous les supporters verviétois jeunes ou moins jeunes se rassemblaient pour manifester, ca ne serait pas plus mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le_kirch
scolaire
avatar

Nombre de messages : 177
Date d'inscription : 10/02/2005

MessageSujet: Re: Côté coulisses   Ven 3 Juil - 20:38

Au plus mal......si on devait recréer un club en 4 ième provinciale au matricule xxx , pourrions nous jouer le championnat 2009-2010?

Je trouve pour faire vraiment le gros nettoyage, que cela s'avère nécessaire, car on ne sera jamais quitte de Monsieur Marchica et &.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
droppy
Légende
avatar

Nombre de messages : 3473
Localisation : Stembert
Date d'inscription : 08/02/2005

MessageSujet: Re: Côté coulisses   Ven 3 Juil - 21:01

Faut pas comparer ce qui n'est pas comparable , les Liègeois jouaient un 1/4 de final européen il y a 18 ans alors que les Verts ont quitté la D1 depuis 48 ans et ensuite végété 11 ans dans le bas de la D2.

Pour ce qui est des supporters je comprend que certain (et j'en connais) préfère allé voir des équipes qui jouent plus bas dans la hierarchie (mais plus haut géographiquement Laughing ) mais offre un plus beau spectacle.



Ceci dit si le club ne s'était pas sauvé l'an passé , et sans la venue de certaines personnes , il serait peut-être en moins mauvaise posture aujourd'hui.


Le CS a 80 % de chance de et le forum 99.999999% de mais tout le monde s'en fou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
droppy
Légende
avatar

Nombre de messages : 3473
Localisation : Stembert
Date d'inscription : 08/02/2005

MessageSujet: Re: Côté coulisses   Jeu 16 Juil - 15:53

Plusieurs clubs en interdiction d'activités sportives

La date limite de mise en ordre n'a pas encore été précisée et seul l'assemblée générale de la fédération pourrait radier ces clubs

Le comité exécutif a mis en instance d’interdiction d’activités sportives plusieurs clubs pour sommes dues à l’Union Belge.

Le comité exécutif ne peut plus radier un club, seule l’assemblée générale de la fédération est autorisée à le faire mais le CE peut, en attendant prononcer une interdiction d’activités sportives. La date limite de la mise en ordre n’a pas été précisée.

Parmi les clubs cités, Rhode-Verrewinkel, RCS Verviers *, UR Namur * , Olympic Charleroi *, Verbroedering Geel-Meerhout, et FC Brakel.


source Walfoot.be


* Trois clubs de D3 B font parties des menacés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
droppy
Légende
avatar

Nombre de messages : 3473
Localisation : Stembert
Date d'inscription : 08/02/2005

MessageSujet: Re: Côté coulisses   Sam 18 Juil - 13:20

Toujours entre la vie et la mort le RCSV n'est pas prêt de quitter les soins intensifs.



Citation :
« Une décision malheureuse » : L'échevin des Sports Didier Nyssen parle « d'un contretemps malheureux dont le RCS Verviers se serait bien passé. »



À l'annonce des résultats du vote, l'échevin des Sports de la Ville de Verviers Didier Nyssen mesurait ses propos malgré la légitime déception. « C'est un nouveau contretemps dont le RCS Verviers se serait bien passé. Si la majorité de 4/5 des votes n'a pas été atteinte, cela signifie qu'un certain nombre de personnes n'a pas mesuré l'enjeu. C'est un contretemps désagréable et je ne doute pas que les créanciers vont commencer à se manifester.Je tiens à préciser que le vote négatif de ce soir ne remet pas en cause la volonté de la Ville de sauver le Matricule 8. Vu les décisions qui sont tombées lors des deux dernières assemblées générales, il est plus que jamais vital que la Ville prenne la main. Ceux qui annoncent vouloir le bien du club viennent de prendre une décision malheureuse pour ne pas dire irresponsable.

La liquidation volontaire aurait été préférable. À l'inverse d'une liquidation volontaire, on ne pourra pas choisir le liquidateur et la marge de manoeuvre sera forcément réduite pour un éventuel candidat repreneur.

Le processus initié par la Ville est toujours bel et bien présent mais toutes les conditions ne sont hélas pas réunies. » La conclusion de Didier Nyssen est sans équivoque : « C'est un vote qui veut dire bas les masques, c'est le vote de ceux qui veulent tuer le club. » Quant à l'administrateur provisoire Henri Lehance, il tentait de garder la tête froide malgré ce nouveau coup de bambou. « Mon sourire est un peu jaune et j'espère que ce vote ne va pas trop retarder la mise en place du plan de sauvetage de la Ville. L'ASBL est toujours là, tout le monde est responsable. M. Blerot nous a assignés en justice ce mercredi et comme l'ASBL n'a pas les moyens de payer, le tribunal n'aura pas d'autres solutions que de prononcer la mise en liquidation judiciaire. Maintenant, il faut attendre alors que j'espérais qu'on pourrait enfin penser au terrain. »

G.L.


actu24.be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
droppy
Légende
avatar

Nombre de messages : 3473
Localisation : Stembert
Date d'inscription : 08/02/2005

MessageSujet: Re: Côté coulisses   Lun 20 Juil - 12:38

Citation :
Le ras-le-bol de Mack et Birti.


Le RCS Verviers a pris ses quartiers dimanche à Berimesnil pour un stage de trois jours s'achevant mardi. Nicolas Birti et Sébastien Mack n'y participent pas. Les deux Verviétois refusent de prendre part aux entraînements collectifs tant que les retards de paiement ne sont pas épongés. L'avance de 30 % récemment versée grâce au subside communale de 26 000 € ne suffit pas à apaiser leur mécontentement.

« Dans notre esprit, c'était clair depuis longtemps qu'il était hors de question de reprendre les entraînements sans avoir perçu les retards de paiement de la saison écoulée, raconte Sébastien Mack. Hélas, nous étions en vacances lorsque nos équipiers ont rencontré le bourgmestre et nous n'avons pas été en mesure de faire valoir notre point de vue.

Les promesses et les délais se succèdent depuis des mois et rien ne bouge ! Sept mois de retard, c'est du jamais vu. Certes, des gens se décarcassent pour sauver le club et je leur en suis reconnaissant. Mais là, le vase est plein. On en a marre. » Dimanche fin d'après-midi, Nicolas Birti et Sébastien Mack se sont entraînés seuls sur le terrain synthétique de Bielmont pendant que leurs équipiers foulaient la pelouse du petit club de Berimesnil, à quatorze kilomètres de La Roche-en-Ardenne.

« Nous étions prêts à participer au stage, à nous rendre à chaque entraînement, à courir de notre côté sans prendre part aux exercices collectifs, précise Sébastien Mack. Vu la situation très particulière, Didier Ernst a estimé qu'il était préférable pour nous de rester ici, argumentant que si nous n'acceptions que de courir, nous pouvions le faire à Verviers.

Il n'est pas question pour nous de négliger notre préparation, alors nous nous sommes entraînés sérieusement. Nous sommes grands, nous savons ce que nous avons à faire, nous n'accuserons aucun retard de préparation. » Malgré la précarité de la situation, Sébastien Mack assure qu'il n'envisage pas de quitter le RCSV pour l'instant, en saisissant l'Union Belge par exemple. « Ce que nous souhaitons vraiment, c'est que la situation se régularise. J'ai été blessé la saison dernière, tout comme Nicolas, et le foot nous manque. Nous avons envie de ballon et de l'ambiance d'un groupe. Mais trop, c'est trop !

Cette décision que nous avons prise à deux, nous n'en changerons pas soudainement demain. Je suis disposé à attendre un mois de plus la régularisation à condition d'obtenir des certitudes et non plus des paroles et des promesses. Je veux du solide, qu'on nous couche des certitudes sur papier. » Dès mercredi et le retour de leurs équipiers, Sébastien Mack et Nicolas Birti se présenteront à chaque séance d'entraînement, tout en respectant plus que jamais leur ferme décision. « On va faire notre entraînement de notre côté », conclut Sébastien Mack.


Sébastien Mack et Nicolas Birti attendent de recevoir tous les retards de paiement avant de reprendre l'entraînement collectif.

Georges LEKEU




source actu24.be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
droppy
Légende
avatar

Nombre de messages : 3473
Localisation : Stembert
Date d'inscription : 08/02/2005

MessageSujet: Re: Côté coulisses   Lun 27 Juil - 20:14

Citation :
L'argent le 19 août ou le boycott.


Didier Ernst et ses hommes ne se déplaceront pas à l'USCentre si les retards de paiement ne sont pas épongés.


Une semaine après le refus de Nicolas Birti et Sébastien Mack de reprendre les entraînements, c'est au tour de Didier Ernst, son staff et son noyau de monter au créneau. Le message est limpide : les Verviétois boycotteront le premier match de championnat si les retards de paiement de la saison écoulée ne sont pas épongés. Le déplacement du mercredi 19 août à l'US Centre est compromis.

« Nous sommes tous sur la même longueur d'onde, il est hors de question de reprendre le championnat alors que sept mois de salaires restent impayés, explique Didier Ernst. Nous sommes tous solidaires, nous n'accepterons pas de nouvelles échéances.

Nous ne sommes que le 26 juillet, nous annonçons notre décision plus de trois semaines avant l'échéance. Cela laisse du temps aux différentes parties impliquées pour enfin mettre une solution concrète en chantier. Il parait que tout est en place au niveau des nouvelles structures. Alors qu'ils avancent l'argent et qu'ensuite ils discutent entre-eux pour mettre en place leur nouveau comité.

Que décideront-ils si jamais nous sommes contraints de boycotter ? Ils peuvent jouer le match avec des jeunes mais je ne suis pas certain qu'ils trouveront un entraîneur. Les entraînements doivent reprendre bientôt chez les jeunes mais ce n'est pas gagné, les coachs attendent eux aussi leur paiement. »

Une victoire et un nul
Sur le terrain purement sportif, le RCSV a poursuivi ce week-end sa préparation via deux matchs amicaux. Vendredi soir, le Matricule 8 s'est imposé 1-3 sur le terrain de Franchimont (PI) grâce à des buts de Florian Limbourg, Maxime Barientos et Anthony Lorenzon. Les jeunes pousses verviétoises ont disputé la première mi-temps avant de céder le relais aux « anciens ».

Schéma inversé dimanche au Panorama contre le RFC Sérésien. En première mi-temps, le transfuge calaminois Andranik Hovhannisyan a planté deux buts dans une composition proche du futur onze de base de Didier Ernst. Les hommes d'Alain Bettagno sont toutefois revenus au score (2-2). « Mardi soir à Cité Sport, je vais prendre moins de joueurs, je vais affiner mon noyau », indique le coach.


Georges LEKEU


actu24.be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Côté coulisses   

Revenir en haut Aller en bas
 
Côté coulisses
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Rumeurs] Bagarre en coulisses de MITB ?
» Les coulisses de l'exploit mai 1969
» Restaurant "Les coulisses"
» Coulisses de vitres
» Championnat national d'Allemagne ( 30.05.2009 - 05.06.2009)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
R.C.S.Verviers :: Catégories :: R.C.S.Verviers-
Sauter vers: