Tout sur l'Old Club
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 F.C. BLEID un président en colère

Aller en bas 
AuteurMessage
droppy
Légende
avatar

Nombre de messages : 3473
Localisation : Stembert
Date d'inscription : 08/02/2005

MessageSujet: F.C. BLEID un président en colère   Sam 26 Mar - 2:55

Voici ce que pense le boss du F.C. Bleid sur l'arbitrage du match de ce vendredi entre Bleid et Spa (2-3).

Repris de leur forum.


" Parfois l'incompétence peut excuser certaines erreurs ! Malheureusement quand la malhonnêteté prend le pas sur le reste, il devient difficile d'excuser quoi que soit.

Ce soir, près de 200 personnes ont assisté au plus triste des spectacles, une défaite voulue et obtenue par un arbitre du plus bas niveau.

M. Jacques André a battu tous les records et devrait entrer au Guiness Book sous peu ! En effet, voici une liste non exhaustive de ses méfaits pour la seule soirée du 25 mars 2005 !

- Après 15 min de jeu, il siffle un hors-jeu inexistant d'au moins dix mètres après avoir consulté son juge de ligne qui, lui, n'avait pas levé son drapeau. Thierry Joly partait seul au but pour un probable 2-0 !

- Première faute de Bleid, en l'occurence de Loïs Godfrin, et M. l'arbitre sort une carte jaune.

- De l'autre coté, ses voisins spadois ( Et oui, ce prétendu "arbitre" habite Visé qui est à moins de 20 minutes de Spa ! Merci à la Fédération pour ce choix des plus "arbitraires"... ), ses voisins donc, s'en donnent à coeur joie, multipliant les fautes méchantes sans que l'homme en noir ne réagisse ! Et ce ne sera qu'à la 40ème minute qu'enfin il sortira une carte jaune pour le numéro 17. Ce même numéro 17 qui, 3 minutes plus tard se rendra coupable d'une nouvelle agression sans que la vedette de ce soir ne bouge un cil !

- Début de seconde mi-temps, Bleid creuse l'écart. Aïe, ce n'était pas dans les plans Viséto-spadois !!! Va falloir réagir ! Et comment faire mieux que de siffler un penalty totalement imaginaire en faveur de ses amis ! Ce sera chose faite après quelques minutes, car pour gagner Spa doit encore bénéficier de quelques coups de pouces, tant l'équipe paraît minable, ce soir !

- Malheureusement, 5 minutes après le 2-1, c'est à nouveau le numéro 17 qui se distingue par un nouvel attentat sur Jonathan Fries. L'arbitre s'approche, reconnaît son copain et s'en retourne sans oser exclure le gaillard. John est au tapis, il souffre. M. l'arbitre lui tournera cependant le dos ( "T'as qu'à crever tout seul" a-t-il sans doute pensé ... ).

- 2 minutes passent et c'est au tour de Fred d'être descendu dans le rectangle. L'arbitre siffle, regarde son juge de ligne ! Cette fois, c'est sûr, il y a penalty pour Bleid. Mais c'est sans compter sur le courage de M. Cheter, arbitre luxembourgeois qui ne va quand même pas donner un coup de main à un club de sa province ! Quel coup de main, d'ailleurs ? La vérité, ce n'est pas un coup de main ! La vérité, en fait, c'est que cela fait chier le monde que Bleid soit en Promotion , cela emmerde ces vieux cons qu'un club puisse bousculer la hiérarchie, alors par tous les moyens, on essaie de le casser. La semaine passée, le beau Thiltges, cette semaine, le nettement moins beau Cheter !!! Qui la semaine prochaine ? Bien sûr dans les autres provinces, les linesmen défendent leur Province ! Chez nous, on la casse !!! Et le penalty devint coup franc sur la ligne des 16 mètres avec un mur à 6.50 mètres, car on allait tout de même pas le faire reculer ... Le règlement prévoit que l'arbitre compte les pas ! Jamais, le rigolo de ce soir ne l'a fait !

- Par la suite, M. Jacques André perdit complètement les pédales ! Sifflant à tort et travers et tolérant un nombre incalculable de fautes spadoises, mais n'en loupant pas une de Bleid, même celles qui n'existaient pas !

- Ainsi, sur une de ces nombreuses fautes imaginaires qui cassaient notre rythme et qui permettaient à Spa de lancer de longs ballons en avant, l'adversaire inscrivit son second but ! A noter au passage qu'au départ de l'action le ballon n'était pas arrêté et qu'un arbitre normal aurait, sans doute, fait rejouer le coup-franc ! Mais en était-on encore à cela près ?

- En fait, le pire était encore à venir ! En effet, à 5 minutes du terme, corner pour Spa, un attaquant adverse s'élève et d'un smatch superbe de la main inscrit un but totalement invalide que M. Jacques André validera pourtant avec la complicité du brave second linesman luxembourgeois, le brave M. Goire lequel avait du s'endormir faute de pouvoir donner son avis au referee spadois, euh, je veux dire visétois !

- 2-3. Victoire amplement méritée du trio arbitral qui aura, l'espace d'un soir de printemps, réussi à détruire le travail d'une décennie de tout un club. Contrat rempli donc pour ces messieurs qui à l'heure où j'écris auront, sans doute, le culot de boire et manger à nos frais !

Biens sûr, tout cela ne serait que triste s'il n'y avait pas de suite à l'affaire ! Malheureusement, je ne suis pas homme à me laisser traiter de la sorte par des gens qui pensent, et je dis bien, qui pensent, avoir droit de vie et de mort sur un club !

Non messieurs, l'affaire ne s'achèvera pas là ! Il est dans ce pays, comme dans tous les autres pays démocratiques, un droit au dédommagement pour préjudices subis et je promets à ces messieurs que même s'il faut citer à témoin l'ensemble des spectateurs présents, je réclamerai ces dommages avec les intérêts afférents !

Il est temps que la mascarade s'achève et que le sport reprennent ses droits. Ce ne sont pas les arbitres qui doivent décider du sort des compétitions, mais les joueurs et les joueurs seulement.

En attendant, je conseille à Messieurs les arbitres de bien se reposer ce soir en vue des joutes futures !

M. Jacques André - FC Bleid : 1-0 ! Balle au centre ! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
F.C. BLEID un président en colère
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
R.C.S.Verviers :: Catégories :: Foot Belge et international-
Sauter vers: